We stand united

Samedi, nous avons parlé par nécessité. Nous étions soumis à une obligation logistique de réaction. Aujourd’hui, nous parlons de notre propre volonté; nous parlons après concertation. Les Calebrutes ont discuté entre eux et ont émis le souhait de statuer sur ce drame qui, soudainement, les a touché en tant que ligue, en tant que groupe d’amis, de camarades, de sportifs. . Nous émettons une pensée pesée, nous révélons nos sentations. Nous payons notre tribut d’affliction et d’amertume à Josie Ozzbourne et à la La Boucherie de Paris _ Roller Derby.

Certains proches de Calebrutes se sont retrouvés aux urgences suite aux attentats mais pourtant, nous n’étions toujours pas préparé à la disparition de qui que ce soit. Alors, lorsque dans tout le flot parisien potentiel, il s’avère qu’une joueuse de roller derby, qui de surcroît devait jouer contre nous le lendemain, à fini par compter parmi les victimes, nous décidons d’exprimer pleinement l’explosion de nos sentiments. Soudainement, la tragédie nous déchire les boyaux. Soudainement, ce qui n’était qu’incompréhension et rage devient aussi détresse personnelle.

Et nous voilà impuissants.
Compatissants, solidaires, mais impuissants. Alors voilà notre message. Nous pensons à vous. Nous pensons à tous. Nous pensons à elle. Nous pensons à elles, qui étaient ses coéquipières. Nous pensons à la suite. Le derby est une famille dont il manque dorénavant un membre. Et comme toute famille, nous continuerons à nous unir.

Il n’y a rien que nous ne puissions faire à part vous avouer notre peine et aller de l’avant. Alors allons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *